Raffinerie de pétrole : du pétrole brut jusqu'aux produits finis

Raffinerie de pétrole : du pétrole brut jusqu'aux produits finis


Raffinerie de pétrole : du pétrole brut jusqu'aux produits finis

Combustibles, cosmétiques, produits d'embaumement… le pétrole connaît beaucoup d'utilisations. Cependant, c'est durant la fin du 19e siècle qu'il connaît véritablement le succès grâce aux procédés de raffinages qui permettent d'obtenir des produits de qualité et de différentes caractéristiques…

La séparation des molécules

La raffinerie de pétrole est un dispositif de traitement et de transformation de pétrole brut afin d'obtenir des produits pétroliers raffinés. La première étape, les procédés de séparation consistent à séparer les molécules en chauffant le pétrole brut à 400 °C dans un tour de 60 m.

Après évaporation, les molécules se condensent en liquide au fur et à mesure que la vapeur monte et se refroidit. À chaque niveau, une coupe pétrolière recueille un produit. Du plus lourd au plus léger, on obtient alors :

  • les fiouls lourds et les bitumes
  • le gazole, le kérosène et le fuel combustible
  • le naphta, l'essence et le gaz

La conversion et l'amélioration

Après la séparation, une grande proportion des produits obtenus sont composés de fioul lourd. On passe ce produit à la conversion des produits pétroliers en le chauffant, cette fois-ci, à 500 °C. Il s'agit du craquage catalytique. Le taux de conversion de produit lourd atteint alors jusqu'à 75 % de gazole, d'essence et de gaz.

Les produits issus des procédés de séparation et de conversion sont déjà utilisables. Toutefois, ils ne répondent pas encore aux normes d'utilisation, car ils contiennent des molécules corrosives qui sont néfastes à l'environnement.

C'est pourquoi ils passent encore par les procédés d'amélioration pour éliminer ces molécules, dont le soufre en particulier. Le gazole est alors chauffé à 370 °C avec de l'hydrogène pour obtenir :

  • du gazole désulfuré destiné à la pompe
  • du sulfure d'hydrogène qui sera traité pour avoir du soufre

En revanche, le butane, le propane et le kérosène sont lavés à la soude. C'est le procédé d'adoucissement qui sert à débarrasser ces produits des substances nocives à l'environnement. Pour leur part, les carburants automobiles subissent encore un traitement pour les charger en octane.

Les produits pétroliers raffinés

Après ce processus de traitement et de transformation, le pétrole brut devient des produits pétroliers raffinés énergétiques et non-énergétiques. Le groupe Philia SA est actif dans le marché de chacun de ces produits.

Pour les produits énergétiques, l'essence et le gazole sont destinés aux véhicules automobiles, alors que le kérosène est réservé à l'aviation. Il existe également des véhicules à gaz. Dans ce cas, c'est le gaz de pétrole liquéfié qui sert de carburant. Pour l'usage domestique, les gaz propane et butane servent de combustion. Le fioul constitue aussi un combustible, mais destiné au chauffage.

Concernant les produits non-énergétiques, le naphta, utilisé en pétrochimie, alimente l'industrie du plastique. Également omniprésent au quotidien, le bitume couvre la totalité des routes asphaltées ou bitumées. Enfin, les huiles issues des raffinages vont à la fabrication de lubrifiant pour moteur. Pour garantir la qualité, Jean Philippe Amvame, qui dirige Philia SA, mise sur la fiabilité du dispositif de raffinage de ses produits pétroliers.